02/09/2007

Ford s-Max: Route E85 : le verdict !

Ford s-Max: Route E85 : le verdict !

Catégorie: Route E85
Posté: 2007-08-31 18:20

http://www.autodeclics.com/blog_environnement/upload/RE85_verdict2.jpg

Si l'on en croit les données relevées lors de chaque arrêt ravitaillement, cette Route E85 nous aura fait parcourir la distance moyenne de 3 476 km et permis de tirer les conclusions suivantes :

- Avec une autonomie de seulement 488 km, notre Ford C-Max Flexifuel 1.8 a consommé en moyenne 11,28l/100 km contre 9,15l/100km pour le C-Max fonctionnant au SP95, ce qui représente une surconsommation de 23%. Le C-Max diesel restant, dans ce domaine, beaucoup plus avantageux avec 6,76l/100 km.

- Le bilan écologique tourne lui en faveur de l'E85 avec des rejets de CO2 (du puit à la roue) inférieurs de 40% à ceux du SP95 et de 27% à ceux du diesel.

- Enfin côté finances, si l'E85 aura été le moins cher des trois carburants à la pompe, il n'obtient que la 2ème place en matière de coût d'utilisation avec une dépense moyenne de 0,094 euros par km parcouru. Cependant, si l'on tient compte du prix d'achat plus élevé du Ford C-Max diesel (1 250 euros supplémentaires), le Ford C-Max Felxifuel reste plus avantageux lors des 62 577 premiers kilomètres.

Le kilométrage moyen d'un français sur une année étant de 13 000 km, il faudra donc 4 ans au possesseur d'un véhicule diesel pour rentabiliser le coût plus élevé de son véhicule à l'achat, par rapport à son homologue fonctionnant à l'E85 ! Ceci étant, il aura rejeté durant ces 4 années deux fois plus de CO2 dans l'atmosphère et par conséquent contribué encore un peu plus au réchauffement de la planète. Il ne tient désormais plus qu'à vous de faire votre choix...

http://www.autodeclics.com/blog_environnement/upload/RE85_verdict1.jpg

http://www.autodeclics.com/blog_environnement/upload/RE85_verdict3.jpg

22:06 Écrit par Vincent dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford |  Facebook |

28/08/2007

Déjà 1 400 Ford flexifuel en France

Déjà 1 400 Ford flexifuel en France

Posté: 2007-08-02 14:48

http://www.autodeclics.com/blog_environnement/upload/07C_Max_FFV_61.JPG

Depuis 2001, date de son premier véhicule Flexfuel en Europe, Ford a fait du chemin. A tel point que le constructeur américain est aujourd’hui le véritable leader en matière de superéthanol E85 en France. Pour preuve les quelques 1 100 immatriculations, concernant des autos capables de rouler à « l’essence verte », réalisées depuis le début de l’année. Un chiffre impressionnant auquel il convient d’ores et déjà d’ajouter 300 unités commandées par la société Europcar pour son parc de location. Notez par ailleurs qu’en plus des trois modèles Flexifuel déjà existant (Focus, Focus SW et C-Max), Ford lancera en 2008 des déclinaisons « vertes » de ses S-Max, Mondeo et Galaxy.

09:46 Écrit par Vincent dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ford |  Facebook |

12/01/2007

Ford au bio-éthanol

Ford Focus et Ford C-Max au bioéthanol : une révolution pour l’environnement

La préservation de l'environnement est devenue ces dernières années un sujet d'inquiétude grandissant. Les hommes ont longtemps créé, produit, fabriqué, pollué sans se soucier des conséquences sur la nature. Aujourd'hui, l'environnement et le développement durable sont considérés comme dignes d'intérêt et certains aimeraient qu'ils soient des priorités des gouvernements. Pour diminuer la pollution et les dépenses d'énergie, les méthodes sont légion. Ainsi, éteindre la lampe une fois que l'on a quitté une pièce ou ne pas laisser couler l'eau lorsqu'on se brosse les dents. Ces petits gestes peuvent s'accompagner de plus importants. Ainsi, le choix d'un véhicule n'est plus anodin et les nouvelles technologies permettent de faire baisser les émissions de pollution. Par exemple, le filtre à particules qui équipent les voitures diesel, très polluantes, est utilisé pour éliminer les particules, considérées comme cancérigènes, qui sortent des pots d'échappement. Mis sur le marché en 2000 par Peugeot sur la 607, il est aujourd'hui disponible chez de nombreux constructeurs automobile. L'utilisation de carburants alternatifs –le biodiesel et le bioéthanol- est par ailleurs une avancée dans la préservation de l'environnement. Le biodiesel est fabriqué à partir d'huile végétale ; le bioéthanol ; quant à lui, est composé de 85% d'éthanol et de 15% d'essence. Et c'est l'éthanol qui a été choisi par le constructeur Ford –créateur de la Ford Fiesta ou Ford Mondéo- pour faire rouler une nouvelle génération de véhicules, les modèles Ford Focus et Ford C-Max. Le fondateur de la compagnie, créée en 1903, Henry Ford, avait déjà pensé à équiper ses automobiles avec l'éthanol. l'environnement est d'ailleurs considéré par Ford comme une priorité de la firme. Ainsi, en 2001, Ford lance en Suède les premiers véhicules capables de circuler avec du biocarburant dont l'utilisation permet de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. L'E85, l'autre nom du bioéthanol, est fabriqué à partir de céréales, de betteraves mais aussi de déchets de bois ou de paille. Une motorisation Ford Bioflex, c'est-à-dire utilisant le bioéthanol correspond selon Ford à une baisse de 70% des rejets de gaz carbonique, par rapport à un moteur essence classique. En 2005, Ford commercialise en France la Ford Focus et la Ford Focus C-Max Bioflex. Lancée en 1998 au salon de l'automobile de Paris, la Ford Focus est une berline par ailleurs élue voiture européenne de l'année en 1999. En 2004, la Ford Focus est déclinée en un break, la Ford Focus C-Max. Introduits en 2005, les véhicules Ford Focus et Ford Focus C-Max Bioflex peuvent rouler au bioéthanol ou à l'essence sans plomb 95/98 ou avec un mélange des deux. Question prix de vente, il faut ajouter 350 euros environ pour passer d'une Ford Focus « normale » à une Ford Focus Bioflex à l'éthanol. Aujourd'hui leader en France, Ford par ailleurs livré à l'été 2006 une flotte de véhicules utilisant le bioéthanol au Conseil général de la Marne. Véritable révolution sur le marché automobile, le lancement des Ford Focus et Ford C-Max Bioflex ne représentent qu'une étape. La firme souhaite en effet mettre au point un moteur à hydrogène à combustion interne pour une Ford C-Max H2 Ice et, d'ici à 2025, équiper une Ford Focus FCV d'une pile à combustible.

Date de création : 26/12/06 10:51

16:31 Écrit par Vincent dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford |  Facebook |

30/10/2006

Les constructeurs automobiles

Les constructeurs automobiles

 

Dès 2001, Ford a été le premier constructeur européen à commercialiser un véhicule fonctionnant au bio-éthanol (E85). Depuis, 15 000 Focus « flexibles » au bio-éthanol ont été vendues en Suède, où Ford détient 80 % du marché des véhicules écologiques.

Le moteur de la Saab 9-5 2.0 t Bio Power, qui fonctionne à l’E85, délivre 180 ch et un couple de 280 Nm — des données à comparer avec les 150 ch et les 240 Nm du modèle à essence, soit une augmentation de 20 % de la puissance maxi et 16 % de couple en plus. Voilà qui explique le « plein de performances ». L’accélération de 0 à 100 Km/h s’effectue en 8,5 secondes, et le passage de 80 à 120 km/h sur le cinquième rapport en 12,6 secondes, données à comparer aux 9,8 et 14,9 secondes avec l’essence.

 

Fort de ses 24.000 ventes flex-fuel en Europe depuis 2001, Ford entend donc profiter de son statut d'éclaireur pour s'approprier un certain succès. John Flemming, P-dg de Ford Europe a par ailleurs annoncé, à Paris, un investissement de 1,4 milliard d'euros pour le développement des technologies environnementales, afin de poursuivre dans le domaine. Une somme non négligeable dont une
autre marque du groupe pourrait bien profiter : Volvo. Le suédois, lui aussi engagé dans cette brèche commerciale du bio-éthanol. Prochainement, Volvo lancera des versions flex-fuel pour ses modèles S 40 et S 80. Quant à la C 30, celle-ci accueillera l'an prochain un moteur 1.8 flex-fuel. A terme, la marque annonce que la moitié de sa gamme sera équipée de ce système.

 

Qu’est-ce que la technologie flex fuel ?

Qu’est-ce que la technologie flex fuel ?

La plupart des véhicules peuvent  utiliser sans problème un mélange contenant une proportion de bio-éthanol jusqu’à 10%. Moyennant de légères et peu coûteuses adaptations, tout véhicule peut rouler avec n’importe quel mélange éthanol /essence.(« flex fuels cars »).

Au Brésil , plus de 70% des nouvelles voitures mises en circulations, toutes marques confondues, sont des « flex fuels cars »

Les véhicules flex fuel sont capables d’adapter automatiquement leur fonctionnement pour tout mélange d’essence et d’éthanol pur dans des proportions comprises entre 0 % et 85 % en volume d’éthanol. Ce sont en pratique des véhicules avec un moteur essence équipé de dispositifs d’injections, de capteurs électroniques spécifiques et d’une informatique supplémentaire ; de plus, les matériaux utilisés doivent être compatibles avec l’éthanol. Ils ne peuvent donc pas résulter de simples adaptations à partir de véhicules déjà existants.

Quel est son avantage ?

Ces véhicules présentent l’avantage pour le consommateur de pouvoir choisir le carburant le plus propre et le moins cher lors du passage à la pompe, ou à défaut d’éthanol proposé dans la station service, de pouvoir rouler à l’essence.

Où peut-on le trouver et à quel prix ?

La technologie est disponible chez la plupart des constructeurs déjà présents sur ce marché au Brésil et en Suède. A ce jour, seuls Ford, Volvo et Saab ont des modèles disponibles sur le marché belge mais Renault a déjà annoncé qu’à la mi-2009 il proposerait la moitié de sa gamme en flex fuel.

Le surcoût de ces véhicules reste limité (pas plus de 200 euros par véhicule à terme).