30/10/2006

Les constructeurs automobiles

Les constructeurs automobiles

 

Dès 2001, Ford a été le premier constructeur européen à commercialiser un véhicule fonctionnant au bio-éthanol (E85). Depuis, 15 000 Focus « flexibles » au bio-éthanol ont été vendues en Suède, où Ford détient 80 % du marché des véhicules écologiques.

Le moteur de la Saab 9-5 2.0 t Bio Power, qui fonctionne à l’E85, délivre 180 ch et un couple de 280 Nm — des données à comparer avec les 150 ch et les 240 Nm du modèle à essence, soit une augmentation de 20 % de la puissance maxi et 16 % de couple en plus. Voilà qui explique le « plein de performances ». L’accélération de 0 à 100 Km/h s’effectue en 8,5 secondes, et le passage de 80 à 120 km/h sur le cinquième rapport en 12,6 secondes, données à comparer aux 9,8 et 14,9 secondes avec l’essence.

 

Fort de ses 24.000 ventes flex-fuel en Europe depuis 2001, Ford entend donc profiter de son statut d'éclaireur pour s'approprier un certain succès. John Flemming, P-dg de Ford Europe a par ailleurs annoncé, à Paris, un investissement de 1,4 milliard d'euros pour le développement des technologies environnementales, afin de poursuivre dans le domaine. Une somme non négligeable dont une
autre marque du groupe pourrait bien profiter : Volvo. Le suédois, lui aussi engagé dans cette brèche commerciale du bio-éthanol. Prochainement, Volvo lancera des versions flex-fuel pour ses modèles S 40 et S 80. Quant à la C 30, celle-ci accueillera l'an prochain un moteur 1.8 flex-fuel. A terme, la marque annonce que la moitié de sa gamme sera équipée de ce système.

 

Qu’est-ce que la technologie flex fuel ?

Qu’est-ce que la technologie flex fuel ?

La plupart des véhicules peuvent  utiliser sans problème un mélange contenant une proportion de bio-éthanol jusqu’à 10%. Moyennant de légères et peu coûteuses adaptations, tout véhicule peut rouler avec n’importe quel mélange éthanol /essence.(« flex fuels cars »).

Au Brésil , plus de 70% des nouvelles voitures mises en circulations, toutes marques confondues, sont des « flex fuels cars »

Les véhicules flex fuel sont capables d’adapter automatiquement leur fonctionnement pour tout mélange d’essence et d’éthanol pur dans des proportions comprises entre 0 % et 85 % en volume d’éthanol. Ce sont en pratique des véhicules avec un moteur essence équipé de dispositifs d’injections, de capteurs électroniques spécifiques et d’une informatique supplémentaire ; de plus, les matériaux utilisés doivent être compatibles avec l’éthanol. Ils ne peuvent donc pas résulter de simples adaptations à partir de véhicules déjà existants.

Quel est son avantage ?

Ces véhicules présentent l’avantage pour le consommateur de pouvoir choisir le carburant le plus propre et le moins cher lors du passage à la pompe, ou à défaut d’éthanol proposé dans la station service, de pouvoir rouler à l’essence.

Où peut-on le trouver et à quel prix ?

La technologie est disponible chez la plupart des constructeurs déjà présents sur ce marché au Brésil et en Suède. A ce jour, seuls Ford, Volvo et Saab ont des modèles disponibles sur le marché belge mais Renault a déjà annoncé qu’à la mi-2009 il proposerait la moitié de sa gamme en flex fuel.

Le surcoût de ces véhicules reste limité (pas plus de 200 euros par véhicule à terme).