28/08/2007

Bon à savoir

- Au Brésil, la moitié de la flotte automobile carbure déjà à l’E85 (à base de canne à sucre).

- La Suède possède déjà 900 pompes d’E85 tandis que la France, qui est pourtant le 2ème pays européen le plus avancé en la matière, ne dispose pour le moment qu’environ 130 points de distribution.

- En fonction de la plante utilisée pour fabriquer l’éthanol, l’E85 permet de réduire jusqu’à 75% des émissions de CO2. Ainsi un éthanol issu de la culture du maïs, des céréales, de la betterave ou de la canne à sucre entraînera respectivement une baisse des rejets de dioxyde de carbone de l’ordre de 13%, 15%, 50% et 75%.

- Les céréales et la betterave sont principalement utilisées en Europe tandis que les Etats-Unis se servent du maïs pour fabriquer leur éthanol et le Brésil de la canne à sucre.

- L’E85 améliore à la fois le silence, la souplesse et les reprises du moteur qu’il alimente.

- 1 hectare de betterave permet de produire 7 500 litres d’éthanol.

- En produisant 20 000 hectares de betterave éthanol, les émissions de CO2 de 200 000 voitures (parcourant en moyenne 13 000 km par an) sont éliminées en une seule année grâce au dioxyde de carbone absorbé par les betteraves durant leur croissance !

- Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas parce qu’un véhicule fonctionnant à l’E85 consomme en moyenne 30% de carburant supplémentaire qu’il faut adopter une conduite coulée pour s’y retrouver (financièrement parlant). D’une part l’E85 est quoiqu’il arrive plus rentable que le SP95 avec un coût kilométrique presque 15% plus faible. D’autre part l’utilisation d’E85 permet d’augmenter sensiblement le rendement du moteur et par conséquent de rehausser sa plage d’utilisation idéale.

- Les moteurs disposant d’un turbo voient leur puissance augmenter d’environ 20% lorsqu’ils sont alimentés en E85 (c’est notamment le cas des Saab Biopower).

- Si l’on ne parle que des émissions de CO2, il faut tout de même savoir que l’E85 permet aussi de réduire de près de 50% les rejets d’oxyde d’Azote (NOx) et d’hydrocarbures imbrûlés (HC).

- La prochaine génération de biocarburants devrait permettre une diminution de près de 80% des émissions de CO2 grâce notamment à l’utilisation de résidus agricoles (exemple : la paille) et forestiers (exemple : le taillis).

09:44 Écrit par Vincent dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.