12/01/2007

Ford au bio-éthanol

Ford Focus et Ford C-Max au bioéthanol : une révolution pour l’environnement

La préservation de l'environnement est devenue ces dernières années un sujet d'inquiétude grandissant. Les hommes ont longtemps créé, produit, fabriqué, pollué sans se soucier des conséquences sur la nature. Aujourd'hui, l'environnement et le développement durable sont considérés comme dignes d'intérêt et certains aimeraient qu'ils soient des priorités des gouvernements. Pour diminuer la pollution et les dépenses d'énergie, les méthodes sont légion. Ainsi, éteindre la lampe une fois que l'on a quitté une pièce ou ne pas laisser couler l'eau lorsqu'on se brosse les dents. Ces petits gestes peuvent s'accompagner de plus importants. Ainsi, le choix d'un véhicule n'est plus anodin et les nouvelles technologies permettent de faire baisser les émissions de pollution. Par exemple, le filtre à particules qui équipent les voitures diesel, très polluantes, est utilisé pour éliminer les particules, considérées comme cancérigènes, qui sortent des pots d'échappement. Mis sur le marché en 2000 par Peugeot sur la 607, il est aujourd'hui disponible chez de nombreux constructeurs automobile. L'utilisation de carburants alternatifs –le biodiesel et le bioéthanol- est par ailleurs une avancée dans la préservation de l'environnement. Le biodiesel est fabriqué à partir d'huile végétale ; le bioéthanol ; quant à lui, est composé de 85% d'éthanol et de 15% d'essence. Et c'est l'éthanol qui a été choisi par le constructeur Ford –créateur de la Ford Fiesta ou Ford Mondéo- pour faire rouler une nouvelle génération de véhicules, les modèles Ford Focus et Ford C-Max. Le fondateur de la compagnie, créée en 1903, Henry Ford, avait déjà pensé à équiper ses automobiles avec l'éthanol. l'environnement est d'ailleurs considéré par Ford comme une priorité de la firme. Ainsi, en 2001, Ford lance en Suède les premiers véhicules capables de circuler avec du biocarburant dont l'utilisation permet de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. L'E85, l'autre nom du bioéthanol, est fabriqué à partir de céréales, de betteraves mais aussi de déchets de bois ou de paille. Une motorisation Ford Bioflex, c'est-à-dire utilisant le bioéthanol correspond selon Ford à une baisse de 70% des rejets de gaz carbonique, par rapport à un moteur essence classique. En 2005, Ford commercialise en France la Ford Focus et la Ford Focus C-Max Bioflex. Lancée en 1998 au salon de l'automobile de Paris, la Ford Focus est une berline par ailleurs élue voiture européenne de l'année en 1999. En 2004, la Ford Focus est déclinée en un break, la Ford Focus C-Max. Introduits en 2005, les véhicules Ford Focus et Ford Focus C-Max Bioflex peuvent rouler au bioéthanol ou à l'essence sans plomb 95/98 ou avec un mélange des deux. Question prix de vente, il faut ajouter 350 euros environ pour passer d'une Ford Focus « normale » à une Ford Focus Bioflex à l'éthanol. Aujourd'hui leader en France, Ford par ailleurs livré à l'été 2006 une flotte de véhicules utilisant le bioéthanol au Conseil général de la Marne. Véritable révolution sur le marché automobile, le lancement des Ford Focus et Ford C-Max Bioflex ne représentent qu'une étape. La firme souhaite en effet mettre au point un moteur à hydrogène à combustion interne pour une Ford C-Max H2 Ice et, d'ici à 2025, équiper une Ford Focus FCV d'une pile à combustible.

Date de création : 26/12/06 10:51

16:31 Écrit par Vincent dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.